Junysi’s Blog


Montagnes de la Virunga

Montagnes de la Virunga

Les montagnes de la Virunga sont une chaîne volcanique en Afrique de l’Est, le long de la frontière nord du Rwanda, de la République démocratique du Congo et de l’Ouganda. Cette chaîne de montagnes est une branche du Rift Albertin, partie de la vallée du grand rift. Ces montagnes sont localisées entre le lac Édouard et le lac Kivu.

La chaîne volcanique comprends huit volcans majeurs. La plupart sont endormis à l’exception du Nyiragongo culminant à 3 462 mètres d’altitude et du Nyamuragira culminant à 3 063 mètres d’altitude situés en République démocratique du Congo. Ces volcans sont entrés en éruption en 2002. Le mont Karisimbi, avec 4 507 mètres d’altitude, en est le point culminant. Le plus ancien est le Sabinyo culminant à 3 634 mètres d’altitude.

Les montagnes de la Virunga abritent les gorilles de montagne. Le Centre de Recherche de Karisoke se trouve entre le Karisimbi et le Visoke. Il fut fondé par Dian Fossey pour l’observation des gorilles.

Mont Karisimbi

Le mont Karisimbi est un volcan situé sur la frontière séparant le Rwanda de la République démocratique du Congo . Avec une altitude de 4 507 mètres, il est le plus haut sommet des montagnes de la Virunga et ses pentes incluses dans le parc national des volcans abritent quelques unes des dernières populations sauvages de gorilles au monde.

Géographie

Le mont Karisimbi est situé dans l’est de la République démocratique du Congo qui couvre les pentes nord-ouest de la montagne et au nord-ouest du Rwanda qui couvre les pentes sud et nord-est . Il est entouré au sud-ouest par le lac Kivu, à l’ouest par le Nyiragongo, au nord-ouest par le Mikeno et au nord-est par le Visoke

Appartenant aux montagnes de la Virunga dont il est le point culminant avec 4 507 mètres d’altitude et le sommet le plus méridional, le mont Karisimbi est un volcan actuellement endormi. Ses pentes régulières sont interrompues par plusieurs bouches éruptives et notamment par la caldeira Branca de deux kilomètres de diamètre située au sud-est du sommet, par le cratère Muntango de 1,2 kilomètre de diamètre au sud et par une chaîne de cônes s’étirant du volcan jusqu’au lac Kivu au sud-ouest .

Son altitude de 4 507 mètres lui permet d’être le seul sommet de la région à être périodiquement recouvert de grésil et de grêle, et non de neige, aux cours de fréquents orages d’où son nom en kinyarwanda signifiant en français « Coquillage blanc » Situé dans le parc national des Volcans au Rwanda et dans le parc national des Virunga en République démocratique du Congo, ses pentes recouvertes d’une forêt équatoriale abritent quelques unes des dernières réserves de gorilles sauvages au monde qui ont été le lieu d’étude de la primatologue américaine Dian Fossey.

Situé dans le centre de la branche occidentale de la vallée du grand rift, la montagne est un volcan rouge caractérisé par l’émission de laves relativement pâteuses .

Histoire

Les premières éruptions du mont Karisimbi datées d’il y a 240 000 ans ont émis des laves visqueuses qui se sont néanmoins dirigés vers l’est en parcourant douze kilomètres et vers le sud-ouest à partir de dômes de lave. La dernière éruption connue du volcan date de 8 050 ans av. J.-C

La montagne a été gravie pour la première fois par des Occidentaux en 1903.

Nyiragongo

Le Nyiragongo est un volcan de la République démocratique du Congo. .De par sa proximité avec des zones densément peuplées, ses éruptions fréquentes et la présence d’un lac de lave pouvant se déverser sur ses pentes en de longues et rapides coulées de lave, le Nyiragongo est un des volcans les plus actifs et dangereux d’Afrique.

Toponymie et étymologie

Le Nyiragongo est également appelé Graf Gotzen Krater, Kirunga Cha Nina Gongo, Kirunge Cha Niragongo, Kirunge Ya Gongo, Kirungo Cha Gongo, Kirungu Tscha Gongo, Kirungu Tscha Gongwe, Ninagongo, Niragonwe ou encore Revire Nganga

Nyiragongo signifie en français « Celui qui fume ».

Géographie

Le Nyiragongo est situé en Afrique de l’Est, à l’extrême est de la République démocratique du Congo, à proximité de la frontière rwandaise située au sud-est. Faisant partie des montagnes de la Virunga, il est l’un des volcans de la branche occidentale de la vallée du grand rift et est inclus dans le parc national des Virunga. Il est entouré par le lac Kivu, la ville congolaise de Goma et la ville rwandaise de Gisenyi au sud, par le volcan Nyamuragira au nord-nord-ouest et par les volcans Karisimbi et Mikeno à l’est-nord-est.

La montagne culmine à 3 470 mètres d’altitude au sommet formé par un cratère de 1,2 kilomètre de diamètre. Ses pentes prononcées caractéristiques d’un stratovolcan sont interrompues par la présence de deux anciens volcans, le Baruta au nord et le Shaheru au sud, ainsi que par une chaîne de bouches éruptives ayant formés une centaine de cônes volcaniques s’étirant selon un axe nord-est-sud-ouest depuis l’est du sommet jusqu’au lac Kivu.

L’ascension de ce volcan est particulièrement dangereuse, les émanations gazeuses de dioxyde de carbone sur ses flans pouvant asphyxier une personne ou un animal. Tout autour de ce volcan on trouve de nombreux mazuku qui occasionnent régulièrement des décès, notamment d’enfants s’enfonçant dans ces cuvettes à l’allure inoffensive.

Histoire

La première éruption du Nyiragongo observée par des Occidentaux date de 1884. Le caractère explosif des éruptions des XVIIIe et XIXe siècles est remplacé par l’émission de laves très fluides sous forme de longues coulées à partir de l’éruption de 1927 qui se termine en 1977. Au cours de cette éruption d’un demi-siècle, un lac de lave se met progressivement en place dans le cratère sommital du volcan qui se vide brutalement le 10 janvier 1977 en moins d’une heure en donnant naissance à une coulée de lave qui se dirige vers la ville de Goma en s’arrêtant à proximité de l’aéroport, non sans avoir provoqué la mort de 600 personnes, des dégâts matériels et laissé un cratère sommital d’une profondeur de 900 mètres. Le volume de 22 millions de mètres cubes de lave du lac laisse alors la place à un cratère de 900 mètres de profondeur.

Le lac de lave réapparaît dans le cratère principal du 21 juin à octobre 1982, du 23 juin 1994 à mars 1996 lorsqu’il se fige à 245 mètres sous le sommet du cratère et le 17 janvier 2002 lors d’une éruption terminée le 3 février qui voit à nouveau le lac de lave d’un volume de de 25 millions de mètres cubes se vider sur les pentes du volcan par trois failles en traversant la ville congolaise de Goma. La cité de 250 000 habitants est traversée par deux coulées de lave très fluide d’une soixantaine de mètres de largeur qui détruisent, outre quatorze villages, 18% de la ville, 80% de son économie et font 147 morts. Une des deux coulées atteint le lac Kivu ce qui fait craindre l’arrivée d’une autre catastrophe avec le déclenchement d’une éruption limnique par déstabilisation de ses couches d’eau du lac.

Le 17 mai 2002, un nouveau lac de lave se met en place dans le cratère de 760 mètres de profondeur au cours d’une éruption encore en cours au début de l’année 2008. Ce lac mesure 200 mètres de diamètre et est continuellement brassé et maintenu liquide par la remontée quotidienne de 12 000 à 20 000 tonnes de bulles de gaz de dioxyde de soufre qui forme un panache s’échappant du cratère sommital du volcan.

Nyamuragira

Le Nyamuragira, également appelé Girungo-Namlagira, Namlagira, Nyamlagira ou plus fréquemment Nyamulagira, est un volcan de la République démocratique du Congo. Volcan le plus actif d’Afrique, il est capable de produire des coulées de lave de plus de trente kilomètres de longueur qui atteignent ainsi le lac Kivu

Géographie

Le Nyamuragira est situé en Afrique de l’Est, à l’extrême est de la République démocratique du Congo, à proximité de la frontière rwandaise située au sud-est. Faisant partie des montagnes de la Virunga, il est l’un des volcans de la branche occidentale de la vallée du grand rift. Il est entouré par la ville de Burungu au nord-ouest, le Nyiragongo au sud-sud-est, le lac Kivu à 25 kilomètres au sud et la ville de Sake au sud-ouest.

Le Nyamuragira culmine à 3 058 mètres d’altitude à une caldeira sommitale de deux kilomètres de largeur pour 2,3 kilomètres de longueur cernée par des falaises d’une centaine de mètres de hauteur. Contrairement à son voisin immédiat le Nyiragongo, les pentes du Nyamuragira, caractéristiques des volcans boucliers, sont peu prononcées et confèrent au volcan un volume de 500 km3. Elles sont ponctuées de fissures et de cônes de scories et sont couvertes sur 1 500 km2 de coulées de lave basaltiques à teneur élevée en potassium qui sont très étendues, très longues, parfois jusqu’à plus de trente kilomètres, et ayant atteint le lac Kivu à certaines occasions. La morphologie du fond de la caldeira qui a accueilli plusieurs lacs de lave successifs durant le XXe siècle est fréquemment modifiée par les éruptions volcaniques.

À l’exception des coulées de lave récentes, le Nyamuragira est couvert d’une forêt équatoriale, y compris dans le fond de la caldeira. Le volcan est inclus dans le parc national des Virunga.

Histoire

La première éruption observée par des Occidentaux date de 1865 .Ses éruptions suivantes sont d’indice d’explosivité volcanique de 0 à 2 et émettent des coulées de lave qui font parfois des morts comme en 1912.

L’éruption de 1921 au 25 juin 1940 avec une interruption du 17 au 28 janvier 1938 est la première à produire un lac de lave. Se déroulant dans la caldeira et sûr les flancs de la montagne via des fissures éruptives, elle est accompagnée d’explosions parfois phréatiques de faible ampleur, de coulées de lave qui provoquent des dégâts matériels ainsi que d’un tsunami sur le lac Kivu. Au total, un volume de 330 millions de mètres cubes de lave sera émis durant ces 19 ans d’activité.

D’autres éruptions produiront des lacs de lave comme celles de 1948, 1951, 1976, 1986 et 2004. La dernière éruption en date du début de l’année 2008 s’est produite du 27 novembre au 5 décembre 2006 avec l’émission de coulées de lave depuis des fissures éruptives ouvertes sur les pentes du volcan sans qu’elles ne produisent ni dégât matériel, ni victimes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :