Junysi’s Blog


Les Gorilles de Virunga

Bariyanga, une femelle de la Famille Rugendo du Parc de Virunga

Bariyanga, une femelle de la Famille Rugendo du Parc de Virunga

Le gorille des montagnes (Gorilla gorilla beringei) mesure entre 1,40 et 2 mètres. Les mâles pèsent entre 140 et 200 kg et les femelles entre 70 et 110 kg. Ils vivent dans la région des Grands Lacs Africains, c’est-à-dire dans l’est de la République démocratique du Congo, en Ouganda et au Rwanda. Ils sont regroupés dans les parcs de la Rwindi des Virunga. La population du parc de Kahuzi Biega, bien que très proche, appartient à la sous-espèce des gorilles des plaines orientales (Gorilla beringei graueri). A noter que les scènes de charge de « Gorilles dans la Brume » ont été tournées avec ces gorilles, les véritables gorilles de montagne étant trop pacifiques. Il est très rare, mais heureusement aussi très bien protégé.

C’est un animal robuste, mais il n’est pas du tout belliqueux, bien au contraire, il est très sociable ! Les gorilles des montagnes sont divisés en familles, et chaque famille a un chef, appelé « dos argenté ». C’est le mâle le plus fort du groupe, qui est censé protéger toute la famille contre les dangers éventuels. Quand le dos argenté meurt, un autre gorille assez âgé pour supporter cette tâche le remplace ou le groupe se dissout. Si c’est le cas, les femelles vont rejoindre d’autres groupes et d’autres mâles, mais le problème est que ce mâle tue les petits de sa nouvelle femelle pour être sûr de n’avoir que des porteurs de ses gènes. Les gorilles des montagnes sont herbivores. Ils ont besoin d’une végétation dense pour se nourrir (jusqu’à 25 kg par jour et par individu).

Les problèmes aux quelles fonts faces se gorilles :

Le premier problème est simple : le braconnage. Les braconniers adorent le gorille pour sa viande, son crâne et ses mains, qui sont censés porter chance et se vendent à prix d’or. Il a surtout été victime du braconnage en 1994, pendant le génocide rwandais. En effet, il n’a pas touché que les Rwandais ; les gorilles ont certainement étés aussi touchés qu’eux (proportionnellement). En effet, les réfugiés qui fuyaient le Rwanda n’avaient qu’une seule solution pour survivre : braconner. Durant les années qui ont suivi, les rebelles et militaires éparpillés en forêt ont largement contribué à la diminution de la population de gorilles. La deuxième est la déforestation, ce qui est équivalent à la suppression de leur habitat. Les habitants de ces régions, surtout au Rwanda, où les terres agricoles manquent par rapport au nombre d’habitants, vivent en « concurrence » avec les gorilles. Ils déforestent pour avoir du bois, pour pouvoir construire, faire du feu, et le vendre, et aussi pour pouvoir faire des champs et des habitations à la place des forêts. Les gorilles sont aussi victimes de maladies telles que la pneumonie, la grippe ou d’autres maladies de l’homme qui sont mortelles pour lui.

On considère actuellement ( 2008 ) qu’il ne reste que plus ou moins 700 gorilles des montagnes au monde dont 380 vivent dans le parc national des Virunga et dans les parcs adjacents

Notons que le 14 décembre 2009 l’ONU a déclaré 2009 comme l’année du Gorille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :